Return to site

Comite scientifique Paris #1 Skilvioo

Comment les organisations s’adaptent-elles à aux évolutions des métiers, conduisent le changement et gèrent les conséquences au quotidien ?

· Approche compétences,Evolution métiers,Langage commun

Skilvioo a réuni un Comité Scientifique le 31 mai à Paris dans l’objectif de créer un espace de dialogue sur le territoire francilien qui rassemble des entreprises, des établissements de formation ou encore des structures d’insertion professionnelles autour des enjeux liés à l’approche compétences sur le marché du travail.

Plus particulièrement, l’ordre du jour a consisté à identifier les méthodes mises en place pour analyser l’évolution des métiers, à échanger sur les pratiques liées à la conduite du changement en résultant tant au sein des directions des ressources humaines, des établissements de formation, qu’au sein des branches professionnelles, et enfin, à étudier les conséquences qui peuvent être liées à ces changements au niveau managérial.

Au travers de cette initiative régulièrement mise en œuvre sur le territoire Rhône-alpin depuis 2014 et élargie au territoire parisien le 31 mai 2016, Skilvioo se positionne au carrefour du marché du travail en réunissant des établissements de formation, des opérateurs de l’emploi et des entreprises pour leur faire parler le même langage : celui des compétences.

L’article ci-dessous présente une synthèse des principaux échanges de cette soirée :

Le constat posé par Skilvioo en début de rencontre est bien connu de tous : les métiers évoluent de manière importante aujourd’hui. La problématique soumise au comité a été la suivante : comment les organisations s’adaptent-elles à ces évolutions, conduisent le changement et gèrent les conséquences au quotidien ?

Les branches professionnelles tentent de trouver des réponses à ces mutations. Elles abordent la question par l’évolution des métiers et à l’aide de leurs observations, enquêtes, sondages, mais très peu par celle des compétences. Selon une étude du cabinet américain Wagepoint, 60% des métiers en 2030 ne sont pas encore connus. Et pour ceux déjà connus, il existe d’ores et déjà une pénurie des profils. 

Ainsi, pour Christelle Ambolet, Consultante RH au sein du Pôle de Compétence Numérique chez SEINE OUEST Entreprise : « L’approche par les compétences représente une solution innovante de recrutement et un vecteur de matching potentiel entre l’offre et la demande en compétences».

Or, passer d’une logique métiers à une logique compétences implique de profonds changements et des difficultés dans la conduite de ce type de projet, tant pour les entreprises que pour les branches ou les établissements de formation.

Julien Morisson, Président du groupe de l’ANDRH du 8ème arrondissement nous partage son ressenti sur ces évolutions : «Il est complexe de penser uniquement en terme de compétences dans les ressources humaines. En effet, compte tenu des approches strandard en terme de métiers, les DRH éprouvent des difficultés non négligeables pour passer d’une approche métiers à une logique compétences».

Hervé Dissaux, consultant chez Katalyse et spécialiste de l’accompagnement des OPCA complète le propos en précisant qu’aujourd’hui, « les DRH ne consacrent pas assez de temps à la démarche par les compétences car ces directions n’ont pas identifiées d’outils digitaux permettant de casser l’aspect chronophage de la GPEC. Donc techniquement, l’approche compétences sans outil, ce n’est pas possible ».

De même dans l’enseignement supérieur, Carole Le Rendu, professeur et chef de projet compétences au sein du groupe Audencia Business School, nous explique comment il a fallu actualiser et digitaliser une partie de la démarche en place pour y arriver. En travaillant sur l’hybridation des compétences, Audencia Business School a créé un socle de compétences transverses et spécifiques. A l’aide de l’application Skilvioo, les étudiants des MS et MSc d’Audencia Business School pourront désormais révéler leurs compétences, les valoriser au moment de leur insertion et ainsi dépasser la logique diplômante.

David Rivoire, spécialiste de l’accompagnement vers la Validation des Acquis de l’Expérience et fondateur de VAE Les 2 Rives nous rappelle les vertus de cette démarche. « La VAE, de par son approche compétences, nous permet de sortir de la schizophrénie du marché du travail en quête de diplômés ». Enfin, rappelons que l’approche compétences qu’elle soit développée dans l’enseignement supérieur, par la VAE, dans une DRH ou encore au sein d’une branche, est avant tout un moment clé dans la professionnalisation de l’individu : véritable application du « connais-toi toi-même ».

Il ressort de ce comité scientifique que l’adoption d’un langage de la compétence comme standard contribuera à optimiser le changement de paradigme entre la logique métiers et la logique compétences.

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly